Coup de coeur

Publié le Mis à jour le

couv-Journal-de-Gurty-620x928 couv-gurty-2-620x930Le journal de Gurty, T1 Vacances en Provence et T2 Parée pour l’hiver, Bertand Santini

Pépix, 2015 et 2016

« Quand j’étais petite, je croyais que je m’appelais «Arrête». Mais c’était parce qu’on me criait tout le temps «Arrête !». Maintenant je sais que je m’appelle Gurty, et tant mieux : c’est plus joli. »

Gurty est une petite chienne heureuse vivant auprès de son humain Gaspard. Et ça tombe bien parce que Gurty adore être heureuse ! Mais si elle est heureuse à Paris, c’est encore mieux lorsqu’elle et son humain se rendent en vacances en Provence. C’est l’occasion pour elle de retrouver ses copains « même ceux  [qu’elle] n’aime pas » : Fleur sa meilleure copine, « elle n’est pas normale mais faut pas se moquer », Jean-Jacques, le chat des voisins affectueusement surnommé Tête-de-fesses, mais aussi l’agaçant écureuil qui fait hi hi, Pépé Narbier et bien d’autres. Dans son journal, la petite chienne raconte avec beaucoup d’humour et de simplicité les péripéties de sa vie quotidienne.

L’humain qui se cache derrière Gurty s’appelle en réalité Bertrand Santini. Il a imaginé, écrit et illustré ce journal canin déjanté qui, à travers des anecdotes drôles et tendres, nous fait découvrir la vie côté chien : le bonheur simple d’un bain de caca, l’art de pleurnicher pour obtenir un chichi ou les questionnements sur les étranges réactions humaines, notamment en matière de fiancées ou de cadeaux « Il était pourtant joli, ce rat ! ». L’auteur réussit à nous faire partager les aventures quotidiennes de Gurty grâce à son regard naïf mais plein de bon sens et se permet même quelques coups de griffes envers les marchands d’animaux ou la pollution humaine.

A découvrir au rayon nouveauté, pour le plaisir de lire et de rire, pour petits et grands enfants à partir de 9 ans.

Vanessa

Publicités

Du nouveau au rayon manga !

Publié le

Un nouveau chapitre du chantier de la nouvelle médiathèque s’ouvre. Vous avez pu remarquer l’activité autour du bâtiment place Antonin Chastel. Mais la métamorphose se poursuit aussi en coulisse : nous avons profité de l’été pour faire le plein de nouveautés manga. Vous retrouverez la suite de vos séries préférées :

  • One punch man
  • My hero academia
  • Fairy tail
  • Bleach

Mais vous pourrez également en découvrir de nouvelles, dont certaines très attendues :

  • One piece
  • Dragon ball
  • Yokaï Watch

Tous ces documents sont disponibles au rayon manga et empruntables pour 4 semaines. Alors, n’hésitez pas à venir faire le plein de lectures !

En 2019, nous poursuivrons l’enrichissement de ce rayon. Pour être au plus près de vos envies, nous attendons vos suggestions  !

Vanessa et Catherine

La médiathèque fait sa rentrée

Publié le Mis à jour le

rentrée scolaire

C’est la rentrée ! Pensez à venir vous inscrire ou réinscrire à la médiathèque !

Après sa fermeture estivale, la médiathèque rouvre ses portes mercredi 5 septembre, aux mêmes horaires :

Mercredi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h
Jeudi de 9h30 à 12h30
Samedi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h

… et toujours à la même adresse provisoire (durant le temps des travaux) :

Rue du 8 mai, sur la terrasse de l’école George Sand.
Accès par la place Antonin Chastel ou par les parkings par l’escalier ou l’ascenseur du Jacquemart (niveau -2)

La médiathèque est ouverte à tous et l’inscription gratuite pour tous quelle que soit la commune de résidence. Il suffit pour s’inscrire de présenter une pièce d’identité et un justificatif d’adresse.

Espérant avoir le plaisir de vous retrouver,

L’équipe de la médiathèque

 

Fermeture estivale

Publié le

summer-grass-

La médiathèque sera fermée du 5 août au 4 septembre.

Il vous encore trois jours pour venir faire le plein de lectures et de musique pour l’été ! Nous vous rappelons que, pour les vacances, vous pouvez emprunter 16 livres et 16 CD par carte !

Nous vous souhaitons un été plein de découvertes et nous vous donnons rendez-vous le 5 septembre pour la réouverture.

L’équipe de la Médiathèque

Coup de coeur

Publié le Mis à jour le

Vite, 3 kilos en moins pour être belle en bikini ! Euh, il y a peut-être plus agréable à faire cet été, non ?

 

guidevisueldelarttextile.jpgGuide visuel de l’art textile, Smaranda Bourgery

A l’occasion de ses 30 ans de patchwork, Smaranda Bourgery vous invite dans son univers où les couleurs, les effets de matières et les techniques novatrices donnent naissance à des tableaux textiles contemporains fourmillant de détails. Impossibles à copier, ils vous offrent en revanche une formidable source d’inspiration.

Chaque réalisation est illustrée de très nombreuses photos en pas à pas.

Destiné à des couturières expérimentées, cet ouvrage saura les séduire par sa diversité esthétique autant que technique : Angelina, Tyvek, film hydrosoluble, mélange de matières et textures différentes n’auront plus de secrets pour vous.

 

lestissagesdedeerjaneLes tissages de DeerJane, Elena Vilar, Dessain et tolra

Un rond en carton, une branche en Y qui servira de joli « cadre » nature, un petit rectangle en baguettes de bois ou un vrai métier à tisser, vos vieux jeans ou tee-shirts préférés, « Tout est bon à prendre pour tisser ». C’est Elena Vilar, du blog Deer Jane qui le dit et le prouve avec ses jolis modèles dans des couleurs toutes douces et tendance…

15 projets pour maîtriser les techniques de base et vous permettre de créer à votre tour des coussins, petit tapis, décors muraux…

 

 

lorigamicommeparmagieAdeline Klam, l’origami comme par magie

Vous êtes plutôt petits papiers ?

De la traditionnelle grenouille qui saute aux dinosaures et macarons, les modèles et les papiers d’Adeline Klam renouvèlent joliment cet art traditionnel très ancien.

 

Danielle

Coup de coeur

Publié le

lesyeuxvertsLes yeux verts, Li Lamarre, Odile Santi, Editions courtes et longues

Dans le pays où vit Neige, les chattes comme elle ont les yeux jaunes et les chats les yeux bleus.

La journée, elle se prélasse sur son tapis entre rêveries et sommeil. La nuit ,elle sort pour jouer et chasser avec ses amis chats.

Mais Neige grandit et vient le jour de son adoption. Elle est triste et angoissée. Elle ne parvient pas à s’adapter à cette nouvelle vie, privée d’attention et de liberté. Un matin d’automne elle décide de s’enfuir, alors commence pour elle un long périple car la vie dehors est pleine de dangers mais aussi de promesses. Elle rencontre d’autres chats aux yeux bleus qui la rejettent… mais Neige décide coûte que coûte de préserver sa liberté malgré la rigueur de l’hiver, la faim et la solitude.

Au printemps, elle rencontre Tao, un chat libre aux yeux bizarrement verts… et Neige ignore encore que ses yeux jaunes se teintent petit à petit de couleurs d’émeraude… serait-ce le signe du chat libre ?

Un album élégant et raffiné, magnifiquement illustré par Odile Santi rappelant l’esthétique des estampes japonaises, le texte de Li Lamarre est apaisant, poétique, doux. Il aborde l’apprentissage de la liberté, de l’envie de faire ses propres choix et de découvrir qui l’on est. Une belle histoire qui apprendra aux enfants à grandir et devenir eux-mêmes.

Il va sans dire que « Les Yeux verts » est un « petit chef-d’œuvre » à remettre dans toutes les mains petites et grandes !

Danièle

Coup de coeur

Publié le

1e-COUV-LA-SOLITUDE-DES-ENFANTS-SAGES-Martine-Duquesne-La-Cheminante-SITE-255x360Premier roman

Martine Duquesne, auteure lyonnaise née en Algérie en 1954, témoigne des premières années de sa vie dans un département français à feu et à sang : l’Algérie, dans son premier roman La Solitude des Enfants Sages, paru en mars 2017 aux Editions La Cheminante.

Les écorchures de sa vie de petite fille pansées par la lecture de contes classiques sont décrites dans ce récit dur, au seuil d’une rupture dans sa vie d’adulte.

Fille d’instituteurs, Angélique habite avec ses parents et sa petite sœur, à côté de la caserne d’où elle observe parfois les militaires. A la maison aussi les impacts politiques et les attentats la laisse témoin impuissant. La guerre dehors, la guerre à la maison. Sa mère de hurler, créant des fantasmes d’horreur dans un contexte déjà anxiogène.

Une plume sans compassion pour sa famille et sans même d’indulgence pour l’enfant qu’elle était, un regard résigné sur les évènements, des mots durs et des descriptions d’un imaginaire comme un refuge.

Un témoignage sans fioriture, intense par son authenticité. Un premier roman qui révèle un style courageux et entier. Une sélection Classé Premier une nouvelle fois très réussie.

Chloé