Numérique

Coup de cœur

Publié le

3d9f4370-4647-11e5-bc28-f5cc57da4dae.jpg

« Trois frères et sœur doivent se réconcilier et gérer ensemble la pension familiale afin de pouvoir toucher un héritage. Dans le cadre du paradisiaque archipel d’Åland, une saga scandinave captivante jalonnée de lourds secrets familiaux.

Anna-Lisa dirige la pension familiale Waldemar avec son fils cadet Oskar et sa belle-fille Liv. Alors qu’ils préparent l’ouverture de la saison estivale, Anna-Lisa demande à ses deux autres enfants, Lasse et Jonna, qu’elle n’a pas vus depuis des années, de venir au plus vite. Le premier est un restaurateur criblé de dettes vivant à Stockholm, la seconde une comédienne installée à Lulea dont la carrière décolle enfin. Les retrouvailles sont peu chaleureuses. Anna-Lisa convoque chacun de ses enfants en tête-à-tête et leur donne des consignes sibyllines. Ses mots sonnent comme un message d’adieu.

Un testament désarçonnant, des couples désunis, des disparitions jamais élucidées… : si L’héritage empoisonné mélange les genres, cette série est avant tout une saga familiale où les masques tombent au fil des dix épisodes. Entre tromperies et moments de cohésion, les tribulations de la famille Waldemar intriguent et, très vite, accrochent. L’ambiance « colonie de vacances » de la pension ajoute au charme de la série, tout comme le cadre, idyllique, de l’archipel d’Åland, propice aux amours naissantes ou interdites. »

(Source : ARTE)

La saison 2  est diffusée sur ARTE à partir de jeudi. Si vous n’avez pas vu les dix épisodes de la saison 1, vous avez encore le temps pour une séance de rattrapage sur ARTE VOD. Grâce à la Médiathèque numérique du Puy-de-Dôme, vous pouvez accéder gratuitement à ce service de vidéo à la demande.

Cette série pleine de suspens est une vraie belle surprise, à ne pas manquer !

Catherine

Publicités

Les nouveaux ateliers numériques. Comment ça se passe après deux mois ?

Publié le

sans-titre12

Comment se servir d’un ordinateur ? comment faire une recherche sur Internet ? comment profiter des ressources de la Médiathèque numérique du Puy-de-Dôme ? Nous avons abordé ces différentes questions en sessions d’initiation individuelles, les jeudis matins et les samedis matins, sur RDV, parfois en tâtonnant, souvent en répétant, nous trompant, rectifiant. Mais toujours dans une atmosphère conviviale et un accompagnement adapté à vos besoins personnels.

D’autres questions attendent encore des réponses ! Utiliser une messagerie, utiliser les liseuses de la médiathèque, nettoyer son ordinateur, organiser ses dossiers.

Comment ça se passe pour s’inscrire ? On envoie un mail, on téléphone ou on laisse un message à la banque de prêt pour Chloé . Je vous rappelle, on prend rendez-vous et on se rencontre à la médiathèque pour une heure d’accompagnement, de questions-réponses et d’échange autour de l’ordinateur et des outils numériques. A bientôt

cvidalin@thiers.fr
04.73.80.44.24

Chloé

Ateliers numériques individuels à la Médiathèque

Publié le Mis à jour le

frog-881661_960_720Venez dépasser vos difficultés en informatique et/ou découvrir de nouvelles activités sur un ordinateur en accompagnement individuel à la médiathèque pendant une heure ou plus.

De progrès en progrès, abordez des thématiques simples ou plus complexes selon votre niveau lors d’ateliers encadrés et personnalisés. Débutants, curieux, candidats au perfectionnement, ces temps du jeudi matin et un samedi matin sur deux sont ouverts à tous, quel que soit votre niveau et vos connaissances en informatique.

Précisez lors de votre inscription le motif de votre participation à un atelier numérique individuel. La réservation se fait par téléphone au 04 73 80 44 24, par courrier électronique à médiathèque@ville-thiers.fr ou à cvidalin@thiers.fr et sur place à la médiathèque.

Au fur et à mesure de l’année se dessineront peut-être des enjeux communs. Des ateliers collectifs, participatifs et des temps d’échange pourront être mis en place. Toutes vos propositions sont les bienvenues.

Vous ferez connaissance avec une animatrice numérique à la médiathèque, disponible pour vous les jeudis matin et un samedi matin sur deux pour vous guider et vous aider à résoudre des problèmes rencontrés en informatique ainsi que pour parler de culture numérique et des problématiques qui lui sont liées.

Médiathèque, espace numérique dans la discothèque
Jeudi matin et un samedi matin sur deux
contact : 04 73 80 44 24

Chloé

 

Exposition Si tu ctrl Internet c’est :)

Publié le Mis à jour le

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le monde de l’Internet est vaste et l’on peut très vite se sentir aspiré par cette mine d’information jusqu’à nous en faire perdre la frontière entre le réel et le virtuel. Les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter ou même les jeux vidéo en sont des brillants exemples. Leurs points communs ? Ils sont avant tout vecteurs de sociabilité. Ils permettent d’entretenir toujours un nombre croissant « d’amis » ou de « followers » jusqu’à exposer par mégarde toute sa vie privée. Ou alors de baigner dans un monde virtuel doté des principales caractéristiques sociales de notre monde réel : c’est-à-dire de vrais habitants que l’on appelle avatar (des joueurs) progressant ensemble contre d’autres avatars. Une véritable société 2.0 qui peut sur le long terme donner l’illusion d’une notoriété grandissante.

Et ceci sans même mettre un pied en dehors de chez soi. Paradoxal non ?

Des élèves de 4ème du collège François Mitterrand de Créonde en Gironde se sont interrogés sur le fonctionnement des réseaux sociaux pour en comprendre les mécanismes et leurs logiques. Cette synthèse de nos pratiques numériques a fait l’objet d’une démarche artistique avec la réalisation de 7 panneaux minimalistes, mais ultra-percutantes en reprenant les codes graphiques et culturels utilisés par les géants de l’Internet. Une exposition explicite dans son genre et un graphique captivant !

L’exposition nous a été prêtée par le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme.

Kévin

 

Les MOOCs

Publié le Mis à jour le

Les MOOCs, acronyme pour « Massive Open Online Course » ou Cours en Ligne Ouvert à Tous (terme officiel recommandé) sont des cours gratuits sur des domaines divers et variés : informatiques, compatibilités, droit, histoire etc. La durée d’une session de formation est relativement courte (de 3 à 4 semaines) demandant un effort de travail personnel de 3 à 5 heures par semaine. Idéal pour alimenter sa culture générale sur un ou des domaines particuliers. Idéal aussi pour les professionnels qui souhaitent enrichir leur panel de compétence et aboutir pour certains cours à un certificat d’aptitude.

Pour participer à un cours il est nécessaire de s’inscrire au préalable. Le nombre d’élève est illimité ! D’où le terme anglais de « Massive » (=massif), un cours peut être suivi par des milliers d’élèves dispersés partout à travers le monde ! Une communauté collaborative assurée par des outils du Web 2.0 qui représenteraient aujourd’hui 1,5 millions d’élèves dans le monde.

Voici une liste non-exhaustive de sites web spécialisés dans les MOOCs :

https://www.france-universite-numerique-mooc.fr/cours/. Le site tient ses origines par la volonté du ministère de l’éducation national. France-Université-Numérique abrégé FUN présente un catalogue de MOOC très important et créé par une cinquantaine de partenaire d’établissements de l’enseignement supérieur.

http://www.sup-numerique.gouv.fr/ : depuis l’apparition des MOOCs en France en 2013, le ministère de l’éducation national suit de très près ce nouveau phénomène et tend à le généraliser. Le site présente un calendrier des MOOCs par thème et par plateforme (FUN, Openclassrooms par exemple) et contient divers informations relatives aux MOOCs.

https://www.edx.org/ : EDX est une plateforme d’apprentissage en ligne créé par l’Université d’Harvard. Elle propose des cours de niveau universitaire (plus de 200) et ceci par une cinquantaine d’université. Le site est entièrement gratuit. Et attention ! Les cours sont en anglais !

Kévin

Pour comprendre la « loi numérique »

Publié le Mis à jour le

loi_numérique

La « loi pour une République numérique » sera la première loi issue d’une création participative avec les citoyens internautes, qui ont eu (d’octobre 2014 à février 2015) la possibilité de contribuer au texte législatif pour l’enrichir et le perfectionner. Ce sont plus de 8.000 contributions qui ont été collectées. Discuté puis voté en janvier à l’Assemblée nationale, le texte sera examiné au Sénat au printemps

Texte intégral de l’avant-projet : https://www.republique-numerique.fr/pages/projet-de-loi-pour-une-republique-numerique

Ce qu’il faut retenir :

Internet pour tous :

  1. L’accès à Internet sera considéré « bien de première nécessité » au même titre que l’eau, le gaz et l’électricité. Le maintien d’une connexion internet minimum sera garanti pour les personnes démunies.
  2. Afin de généraliser l’accès au très haut débit, chacun disposera d’un « droit à la fibre optique ».
  3. Internet devra être accessible aux handicapés : des services de traduction instantanée devront être proposés, et l’accessibilité des sites publics devra être renforcée.

Droits et protection des usagers :

  1. Le pouvoir de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) sera renforcé, les entreprises qui ne respectent pas les droits des usagers pourront être lourdement sanctionnées (jusqu’à 20 millions d’euros).
  2. Confidentialité des correspondances privées : les courriels seront désormais aussi confidentiels qu’une lettre physique, et ne pourront pas être analysés par un service de courriel, sauf pour détecter des spams ou des virus.
  3. Le droit à l’oubli ou « droit au déréférencement » qui existe déjà pour les Européens sera renforcé pour les mineurs. Le but est d’accélérer les procédures pour ces jeunes très connectés et d’autant plus exposés.
  4. Le « revenge porn » sera pénalisé : cette pratique, qui consiste à publier et diffuser des photos ou des vidéos intimes de son/sa partenaire sans autorisation, sera passible de deux ans de prison et de 60 000 euros d’amende.
  5. Mort numérique : La loi numérique établit pour chacun le droit d’exprimer et de faire respecter sa volonté sur le devenir, après sa mort, de ses informations personnelles publiées en ligne (données stockées sur Internet, les réseaux sociaux, les clouds, les boîtes mail)

Et les libertés ?

  1. Liberté de changer de fournisseur tout en sauvant ses données personnelles : les  prestataires de courriers électroniques seront désormais tenus de permettre la migration des courriels et listes de contacts d’un utilisateur quand il souhaite changer de service.
  2. Liberté de panorama : prendre une photo d’un monument et la publier sur Internet est jusqu’à présent interdit. La loi numérique permettra de pouvoir diffuser « à des fins non lucratives », des photographies de monuments protégés par des droits d’auteurs.
  3. Liberté de choisir en connaissance de cause : les sites d’avis en ligne devront indiquer si leur publication a fait l’objet d’une vérification. Le consommateur pourra ainsi évaluer le degré de crédibilité des avis disponibles en ligne.
  4. La liberté de jouir et de partager des biens communs (contenus librement accessibles comme des œuvres tombées dans le domaine public ou de faits, idées, méthodes et découvertes dont les ayants droit concèdent certains droits.) a été rejetée par les députés. Une équipe continuera cependant à travail sur ce sujet.

Catherine

 

2ème semaine du numérique

Publié le Mis à jour le

semaine numérique 2016
Le thème de ce second rendez-vous consacré au numérique est la découverte de l’informatique et d’Internet en toute sécurité.

Le blog de la Médiathèque souffle sa première bougie et s’ouvre à vos contributions : vous avez un coup de cœur pour un livre adulte ou jeunesse ou un album de musique, et vous souhaitez le partager ? Il vous suffit de rédiger une critique de 200 mots environ et de nous l’envoyer à l’adresse mediatheque@thiers.fr. Nous nous chargeons de le mettre en ligne après validation par notre comité de rédaction.

Exposition « Si tu crtl Internet c’est cool », prêtée par le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme, du 29 janvier au 27 février. Entrée gratuite. Tous publics

Mercredi 24 février de 14h30 à 16h, atelier de mise en ligne d’un article sur le blog de la Médiathèque. Participation gratuite. Jeunes à partir de 10 ans et adultes. Le nombre de places étant limité (8 personnes), il est nécessaire de s’inscrire 

Samedi 27 février de 10h à 12h, atelier d’initiation à l’informatique et à Internet. Participation gratuite. Tous publics. Le nombre de places étant limité (4 personnes), il est nécessaire de s’inscrire