Musique

Ce n’est pas parce qu’on a rien à dire….

Publié le Mis à jour le

 

« Ce n’est pas parce qu’on à rien à dire qu’il faut fermer sa gueule » affirmait en 1975 le film de Jacques Besnard.

Mais c’est justement parce qu’il a quelque chose à dire que Cyril Mokaiesh a décidé d’ouvrir la sienne.

Présent dans le paysage musical français depuis une dizaine d’années, après avoir officié au sein du groupe « Mokaiesh », c’est par sa carrière solo qu’il se fait finalement remarquer.

Du Rouge et des passions, sorti en 2011, lui permet de se produire au festival des Francofolies de La Rochelle ainsi qu’à la Fête de l’Humanité. L’Amour qui s’invente (2014),  Naufragés (2015) et Clôture (2017) commencent à baliser un parcours qui s’annonce prometteur.

Les références souvent citées à son égard (Léo Ferré, Noir Désir,…) sont justifiées. A l’écoute de « Mon époque » ou du « Cri des essoufflés » on retrouve une amplitude et une projection de voix, une certaine façon de tenir les finales, une orchestration tumultueuse ou bien miroitante dans les arpèges qui rappellent l’univers du poète monégasque.

Revendicatif, Cyril Mokaiesh écorche les dérives du système (« La Loi du marché », « Clôture », « Ici en France », « Seul ») sans la rage musicale du rock dont s’entourait Bertrand Cantat. Le texte prime ici.

Cependant, réduire Mokaiesh à un manifeste seulement politique parce qu’il a chanté « Communiste », serait bien trop réducteur. Engagé certes, révolté évidemment, partisan sans aucun doute. Mais surtout militant.

Militant d’un regard humaniste et concerné, parfois idéaliste, mais souvent poétique sur les aléas de la vie et les rebonds du quotidien : « On dira qu’on n’a pas vu venir le lierre grimper sur nos cœurs….

C’est la précarité des sentiments, le mal-être des séparations (« 32 rue Buffault »), les blessures et les difficultés des relations (« Folie quelque part », « Remettre un peu de bleu », « Blanc cassé ») qui sont éclairés par la plume de l’artiste.

Mais Cyril Mokaiesh se fait aussi interprète des mots des autres, à la façon du travailleur manuel.

Il tire de l’oubli douze chansons empruntées à des auteurs notoirement méconnus (Jacques Debronckart, Bernard Dimey, Vladimir Vissotsky,…) ainsi qu’à quelques autres issus du même encrier (Philippe Léotard, Mano Solo, Allain Leprest, Daniel Darc). Cyril Mokaiesh nous propose des interprétations débarrassées des scories du paraître et de la séduction facile dont s’alourdissent quelques récents braillards…. On est plongés dans la confidence, la proximité, l’intimité. On sent la matière pétrie, façonnée, polie avec l’attention de l’artisan respectueux de la belle ouvrage. Il a su conserver l’esprit du texte que renforce une orchestration épurée et sobre (voix & piano) grâce à la complicité efficace de Giovanni Mirabassi. Il se fait la « voix de leurs âmes », pour paraphraser Keny Arkana.

 « Regarde au loin là-bas

L’envolée de la mer

Elle te fait la musique et joue

Ses plus grands airs

Elle te parle un langage venu

D’un autre temps

Que tu peux t’inventer

Si tu t’y plais

Dedans… « 

(Du rouge et des passions)

 

Pierre

Publicités

Café musical #8

Publié le Mis à jour le

afficheLe thème de ce café musical sera la symphonie classique. Expliquer un terme, une époque, présenter des compositeurs, c’est ce que fera Jean-Michel Guerre lors de ce rendez-vous.

Une sélection d’écoutes de morceaux, disponibles à la discothèque, vous permettra de vous faire vos propres images sonores.

Le mercredi 24 mai, vous pourrez également assister à une écoute commentée sur la symphonie romantique.

 

Café musical #8
Salle Malala
Mercredi 10 mai à 14h30

Chloé

 

Café musical #7

Publié le

PhotoFunia-1484930795EcoupeVous avez pu voir les affiches à la médiathèque, à la mairie ou au conservatoire. Tous les quinze jours, une rencontre musicale a lieu dans les locaux de la médiathèque.

Nous vous accueillons le temps d’un café, pour partager un moment convivial d’écoute, autour d’une thématique musical.

La dernière fois vous avez (re)découvert la sonate avec Jean-Michel Guerre. L’année dernière, presqu’à cette même date, il nous avait fait un exposé sur le Printemps dans la musique.

On vous en parle dans le blog : mercredi 26 avril, Pierre Bourdier (discothécaire) présentera les formes vocales.

La musique lyrique est une forme d’expression vocale. Saviez-vous par exemple qu’à la fin du XVIIIème siècle, on supprimait les «arias da capo» où le chanteur faisait valoir sa virtuosité en improvisant sur le thème? Et que dans le chant moderne, on chante comme on parle, alors que dans le chant lyrique, on «emprunte» une voix pour chanter?

Rendez-vous pris, avant les prochaines dates.

Café musical #7
Mercredi 26 avril à partir de 14h00
Salle Malala

Chloé

 

Café musical #4 et #5

Publié le

PhotoFunia-1484930795EcoupeLes formes vocales.

Les deux rendez-vous des cafés musicaux à venir, les mercredis 15 mars et 29 mars, de 14h00 à 15h00, feront l’objet d’écoutes de la voix sous ses différentes formes.

Des réflexions sur ce que vous avez entendu à la radio, à la télé ? sur ce que vous avez écouté sur votre poste, dans la voiture ?  Des pensées que vous avez envie de partager ? Préparez vos interventions si vous le souhaitez ! La construction des deux séances se fera aussi selon la tournure et l’évolution des idées amenées collectivement et l’évocation de vos cheminements musicaux, autour d’un café.

Bienvenus aux écoutes commentées de la discothèque !

Mercredi 15 mars et mercredi 29 mars de 14h00 à 15h00
Salle Malala

Chloé

Café musical #2

Publié le Mis à jour le

affichePour cette deuxième édition 2017 du café musical, Jean-Michel Guerre, professeur au Conservatoire, et Pierre Bourdier, discothécaire, parleront du concerto romantique et contemporain.

Lors de la dernière rencontre, deux périodes antérieures ont été abordées, les âges : baroque, de 1600 à 1750, et classique, de 1750 à 1800.

Mercredi prochain, les époques : romantique, XIXème siècle, et contemporaine, nous révèleront leurs secrets sur ce qu’a été le concerto.

Rendez-vous à la salle Malala, de 14h00 à 15h00, avec nos co-animateurs, pour apprendre, écouter et comprendre …

Mercredi 15 février de 14h00 à 15h00 à la salle Malala
Médiathèque

Chloé

« Café musical », le retour

Publié le Mis à jour le

affiche

Après une longue période d’absence, le « Café musical » réintègre les murs de la salle Malala Yousafzai  de la médiathèque. Organisées conjointement par le Conservatoire de Thiers et la Médiathèque municipale, les séances vont reprendre à partir du mercredi 1er février prochain.

C’est toujours avec la collaboration de monsieur Jean-Michel Guerre, ancien directeur du Conservatoire que se dérouleront ces séances de découverte et de sensibilisation à la musique. Elles s’adressent toujours au public le plus large possible, connaisseur ou non : il n’est pas nécessaire d’être musicien pour venir, il faut juste avoir envie d’écouter et de partager les émotions que procure la musique. Pas besoin d’inscription préalable non plus, le « Café musical » est ouvert à toutes et à tous, quels que soient son âge ou ses pratiques d’écoute.

Il y a quelques petites modifications par rapport à l’année dernière :

Il y aura deux séances par mois au lieu d’une comme précédemment. Les séances auront lieu les mercredis après-midi, de 14h. à 15h. soit 1h au lieu d’1h30. La présence à Thiers de monsieur Guerre, différente de l’année passée, conditionne ces modifications. Mais, du matin ou du début d’après-midi, c’est toujours à l’heure du café, qui continuera à vous être offert par la Médiathèque !!!

Le lieu ne change pas : ce sera toujours dans la salle Malala Yousafzai de la médiathèque.

Les thèmes abordés cette année seront autour des formes musicales de la musique savante occidentale.

Pour commencer, la séance du 1er février sera consacrée au concerto des époques baroque et classique, puis celle du 15 février poursuivra la présentation du concerto, pour les périodes romantique et contemporaine.

Nous donnerons en temps voulu, via le blog, les thématiques des séances suivantes.

Nous souhaiterions aussi, si cela est possible, élargir le « Café musical » à d’autres musiques et d’autres intervenants. Si vous avez envie de nous faire partager vos goûts musicaux, votre pratique musicale, vos connaissances, n’hésitez pas à prendre contact avec nous ou, mieux, venez nous voir à la médiathèque !!

A bientôt,

Pierre

 

La Nuit des Conservatoires

Publié le

nuit-des-consLe dernier vendredi du mois de janvier, partout en France, les conservatoires ouvrent leurs portent en grand et les musiciens, danseurs et comédiens partagent leur passion…

La médiathèque accueille des animations proposées par le Conservatoire Georges Guillot dans le cadre de la « Nuit des Conservatoires » le vendredi 27 janvier.

Le dépliant est disponible à la médiathèque et vous trouverez dedans, l’ensemble du programme proposé par le Conservatoire vendredi, en après-midi et jusque tard dans la soirée.

Par exemple, à 16h30 et à 17:15, en bibliothèque jeunesse, des ateliers musique parents-bébés animés par Augustin Jouve (sur inscription auprés du Conservatoire), pour se détendre, découvrir et s’épanouir.

Et à 18h30, dans la salle Malala de la médiathèque, une conférence autour de Mozart par Jean-Michel  Guerre, tous publics. Né en 1756 à Salzburg et mort en 1791 à Vienne à l’époque des Lumières, le compositeur prolifique ne lasse pas de nous apprendre des faits aussi intimes qu’universels.

Vendredi 27 janvier à partir de 16h30
Renseignements et inscriptions auprès du Conservatoire : 04 73 80 94 80
Médiathèque : 04 73 80 44 24

Chloé