Exposition

Paysage, peinture et cinéma

Publié le Mis à jour le

mr turner

Mr Turner, film anglais de Mike Leigh, 2014, VO.

Vendredi 27 mai, 20h30, cinéma Le Monaco, dans le cadre du ciné-club Emergence . Tarif jeunes : 4 euros, tarif normal : 5,70 euros

Grande fresque autour des 25 dernières années du peintre anglais Turner, ce film fait le portrait  d’un personnage compliqué et multiple : un homme rustre, parfois grossier et provocateur, mais touché par la grâce ; un être sombre devenu le plus grand peintre de la lumière ; un personnage sans élégance, grotesque et pathétique mais parfois drôle et même touchant.

Mais plus qu’une biographie du peintre, c’est son œuvre la véritable héroïne de ce film. Ombres, lumières, détails, couleurs, nuances : tourné dans de superbes paysage, ce film parvient même à évoquer certains tableaux du maître.

Timothy Spall a obtenu le Prix d’interprétation masculine au Festival de Cannes pour le rôle du peintre.

Danielle

Et pour voir quelques 120 chefs d’œuvres du maître, une exposition : »Turner et la couleur » à Caumont-Centre d’Art, à Aix-en-Provence, du 4 mai au 18 septembre
http://www.caumont-centredart.com/fr/turner-et-couleur

 

Paysages : expositions

Publié le Mis à jour le

Durant tout le mois de mai, deux expositions prêtées par le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme sont visibles à la Médiathèque. Sur le thème du paysage, pour préparer Thiers à la page.

visuel_du_pays_au_paysagev4

Le mot paysage n’apparaît en occident qu’au XVe siècle, en même temps que la notion elle-même dans le vocabulaire de la peinture. Il désigne aussi bien une portion de pays qui s’offre au regard que sa représentation en « image ». Ce sont les peintres italiens et flamands de la Renaissance qui ont codifié la manière de figurer le paysage dans les lois de la perspective : organisation des différents plans, rapport au ciel et à l’horizon… Aujourd’hui le paysage reste toujours une affaire de regard, mais s’ajoute à la contemplation une dynamique spatiale nourrie de communication, de circulation et d’échanges.

S’appuyant sur des exemples divers, l’exposition montre comment le paysage répond à ce besoin de partage. Pour les uns, c’est un mille feuilles patrimonial où s’empilent des couches d’histoire repérables dans la trace d’anciennes terrasses, dans l’empreinte d’un parcellaire effacé ou la présence d’une ruine. Pour d’autres, c’est un espace qu’on peut démultiplier à l’infini en y introduisant de nouvelles composantes comme les sons, les odeurs, la lumière… donnant libre cours aux sensibilités, aux aspirations ou à la création contemporaine.

arton307

« Le carnet de voyage est un art métis. C’est tout à la fois un journal intime, un recueil de souvenirs et un livre d’artiste, un assemblage très libre de mots et d’images : croquis, photographies, collages… Le carnet de voyage raconte un voyage réel ou imaginaire, lointain ou immobile »

L’ambition du carnet de voyage c’est d’associer de belles images à un beau texte pour raconter l’expérience intime d’une rencontre avec …le différent, l’insolite, le poétique, mais aussi la violence, la cruauté ou la douleur… De pays en continents, l’aventure humaine se dessine sous le regard de voyageurs pas comme les autres. Envie de partager une expérience, témoignage sur des rencontres improbables, les carnettistes nous dévoilent des mondes à part, qu’ils réinventent à coup de cœur et de crayons pour dire le bonheur ou la misère, la fierté ou la honte, le désespoir, la colère ou l’espérance…

A voir à la Médiathèque de Thiers, espaces adulte et jeunesse, jusqu’au 26 mai

et à la salle des Ursulines le samedi 28 mai de 10h à 20h

                                      affiche talp com 2   logo 63

Que faire à Médiathèque au mois de mai ?

Publié le Mis à jour le

En mai la Médiathèque poursuit son programme d’animations, avec un rendez-vous phare : la troisième édition de la fête du livre Thiers à la page

Voici le programme :

Du 4 mai au 4 juin : Exposition-concours « 200 sourires dans la ville », à la Médiathèque, tous publics

Du 6 au 26 mai : Exposition « Du pays au paysage » prêtée par le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme, à la Médiathèque, espaces adultes

Du 6 au 26 mai : Exposition « Carnets de voyage : mode d’emploi » prêtée par le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme, à la Médiathèque, espace jeunesse

Mercredi 4 de 14h30 à 16h30 : Atelier bien vivre ensemble « Karaoké », à la Maison de la jeunesse, pour les jeunes de 11 à 17 ans

Samedi 7 de 14h à 17h : Chœur de tricot, Médiathèque espace des adultes, tous publics

Mercredi 11 mai de 10h à 11h30 : Café musical, écoutes partagées, séances co-animées par Jean-Michel Guerre, professeur au Conservatoire Georges Guillot et Pierre Bourdier, discothécaire. A la Médiathèque de Thiers, salle Malala. Tous publics

Samedi 14 de 14h à 17h : Chœur de tricot, Médiathèque espace des adultes, tous publics

Samedi 21 de 14h à 17h : Chœur de tricot, Médiathèque espace des adultes, tous publics

Mercredi 25 à 16h :  Des livres à écouter et pour rêver : lectures à haute voix pour les enfants et leur famille, à la Médiathèque, espace jeunesse, pour les 5-10 ans et leur famille

Vendredi 27 à 20h : Projection du film Mr Tuner de Mike Leigh. Partenariat cinéclub Emergence. Cinéma le Monaco

Samedi 28 de 9h45 à 20h : troisième édition de la fête du livre Thiers à la page

9h45 : Ouverture festive et musicale, en partenariat avec le Conservatoire Georges Guillot, place Antonin Chastel

De 10h à 17h : Salon-dédicace en présence d’une vingtaine d’auteurs, place Antonin Chastel, tous publics

De 10h à 17h : Exposition photographique : « Arts éphémères dans la ville, Landart et Yarn Bombing », place Antonin Chastel

De 10h à 17h : Exposition « Invente-moi un paysage»(réalisations des différents ateliers organisés à la Médiathèque de mars à mai), place Antonin Chastel.

De 10h à 17h : Atelier pop-up : réalisation d’une carte-paysage, place Antonin Chastel, tous publics

De 10h à 20h : Exposition « Du pays au paysage » prêtée par le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme, salle des Ursulines

De 10h à 20h : Exposition « Carnets de voyage : mode d’emploi » prêtée par le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme, salle des Ursulines

17h30 : Conférence sur le paysage, par Roland Vidal, salle des Ursulines

18h30 : Table-ronde autour du paysage, avec Roland Vidal, François Graveline, Les éditions Page-Centrale, Samuel Rio-Derrey technicien du PNR Livradois-Forez, Driss Chiab étudiant, François Jaulhac La Montagne, salle des Ursulines

Apéritif-buffet offert aux participants et aux visiteurs, salle des Ursulines

logo TALP

.

.

.

Le programme complet de l’année est téléchargeable ici : Médiathèque Programme 2016

Vous y étiez, on vous en a parlé, et ça s’est passé en avril… retour en images

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La poule qui pond s’expose

Publié le

affiche-petite-300x443

Les illustrations originales des albums des éditions de « La Poule qui pond » sont exposées jusqu’à la fin du mois au Centre Camille Claudel à Clermont-Ferrand.

La toute jeune maison d’édition clermontoise a déjà treize titres à son catalogue, et des illustrateurs illustres : Eric Battut, Fabienne Cinquin, Cécile Gambini (à paraître bientôt, on a hâte !)…

Valentin Mathé, fondateur de La Poule qui pond, explique sa ligne éditoriale :

Côté illustration, pas de numérique, rien que du fait-main, des styles et des techniques les plus divers possibles, un goût affirmé pour le blanc…

Côté accessibilité et mise en page du texte, une attention particulière aux jeunes lecteurs en apprentissage ou en difficulté de lecture (dyslexie), un album dont le texte est en braille et les images à lire avec les doigts…

L’univers de ces illustrateurs est à retrouver à la Médiathèque, avec de nombreux albums à emprunter. Et pour rencontrer Valentin Mathé, rendez-vous le 28 mai à Thiers, sur le salon du livre Thiers à la page !

Jusqu’au 30 avril 2016
Centre Camille Claudel,
3 rue Maréchal Joffre, Clermont-Ferrand

http://www.lapoulequipond.fr/

Coup de cœur de Catherine

 

Cannes est bien loin

Publié le Mis à jour le

cannes

Lors de leur résidence à la Maison de l’Aventure industrielle, Léa Monteix et Fabien Rimbaud ont écrit une pièce structurée en plusieurs chants. Ces chants, composés au fil des jours pendant six mois de résidence, mêlent recherches poétiques, sonores, sociologiques et plastiques sur la ville de Thiers.

L’exposition Cannes est bien loin met en scène ce long poème. Elle offre une vision poétique, et non plus historique, patrimoniale ou économique, de l’aventure industrielle, venant enrichir les propos habituellement tenus par la Maison de l’Aventure industrielle. Les chants de Léa et Fabien envelopperont tout l’espace et déborderont de la structure pour métamorphoser le site industriel lui-même en objet poétique.

Claire (Musée de la coutellerie et Sites patrimoniaux)

 A découvrir à la maison de l’Aventure industrielle – Usine du May, pendant tout l’été. Entrée libre

La presse en parle…

Exposition de travaux d’enfants

Publié le Mis à jour le

Jusqu’au 30 septembre 2015

La Bibliothèque jeunesse expose dans le hall d’entrée les travaux d’enfants réalisés en classe suite aux animations scolaires à la bibliothèque. Ces travaux méritent d’être valorisés, une réussite, c’est important que chaque enfant puisse se sentir reconnu.

Preuve qu’à partir d’une lecture on peut s’épanouir et développer son sens de créativité artistique et d’expression écrite.

Le livre a toute sa place dans notre vie quotidienne, il n’est pas réservé exclusivement à l’éducation et à la pédagogie, c’est aussi un outil qui permet à chacun de s’évader.

Parents, enfants, familles…venez nombreux aux heures d’ouverture de la Bibliothèque jeunesse :

  • Mercredi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h pendant les vacances scolaires
  • Mercredi de 13h30 à 18h en période scolaire
  • Vendredi de 14h à 18h pendant les vacances scolaires
  • Vendredi de 16h à 18h en période scolaire
  • Samedi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sylvie

Humeurs noires au Creux de l’enfer

Publié le Mis à jour le

Reading_Room

Matt Bollinger, Reading Room
Acrylic, flashe, and collage on unstretched canvas
115 1/2″ x 135″
2014

Vision apocalyptique ou prémonitoire ? A l’entrée dans la salle, on oublie pour un temps la bâche, les œillets et clous, et on entre littéralement dans la scène. Ne vient-on pas de pousser une porte, laissant pénétrer avec nous le rayon de lumière de la pièce que l’on vient de quitter ? Le lieu semble mort, abandonné. Quelle catastrophe a bien pu tordre ainsi les rayons de la bibliothèque jusqu’à les rompre ? De la vie, végétale, a commencé à investir, coloniser le sol. Mais la vraie vie est ailleurs. Partout. Au sol , sur les rayons, entassés, empilés. Les livres sont les occupants vivants. Et rassurants. Comme dans la plupart des tableaux du peintre newyorkais Matt Bollinger. Dans l’imaginaire du peintre, sous ses ciseaux et ses pinceaux, les livres prennent du volume, de la place. On sent qu’il ont été lus et relus, aimés. Leur dos est cassé, leurs pages cornées. Les personnages humains semblent absorbés par leur lecture, à l’instar de ce lecteur de Nietzsche, ou de celui de Philip K. Dick. Le monde environnant, si effrayant soit-il, est annihilé, il perd son pouvoir anxiogène, il n’existe plus.

Si la « Reading Room » est la chronique d’une mort annoncée des bibliothèques, les livres ont encore de belles heures devant eux, si ce n’est entre nos mains, en tout cas dans l’œuvre de Matt Bollinger.

Matt Bollinger expose au Centre d’Art Contemporain Le Creux de l’enfer jusqu’au 13 septembre.

http://www.mattbollinger.com/
http://www.creuxdelenfer.net/

Catherine