La magie des contes

Publié le Mis à jour le

DSCN1556

Venez rêver et vous laisser bercer par les contes et les histoires à la bibliothèque jeunesse tous les derniers mercredis et samedis de chaque mois.

Les enfants, petits et grands, ainsi que les adultes, étaient nombreux aux rendez-vous des 25 et 28 février pour partager ce moment.

J’ai choisi et lu différents contes que vous pouvez emprunter à la bibliothèque. Je tiens à vous les présenter et vous faire partager mes coups de cœur pour ces livres.

J’ai aimé :

La Grosse faim de P’tit bonhomme de Pierre Delye et Cécile Hudrisier aux Editions Didier Jeunesse

Un peu de pain pour P’tit bonhomme !

Quand P’tit bonhomme se lève ce matin, il a très faim mais tous les placards de la maison sont vides. Il file donc chez le boulanger pour lui demander du pain. Mais le boulanger ne donne pas son pain il le vend. Mais si P’tit bonhomme lui donne de la farine il lui donnera du pain. Alors P’tit bonhomme court au moulin pour qu’on lui donne de la farine… Mais le meunier se montrera-t-il plus charitable ?

C’est un véritable conte-randonnée, et ce qui fait la richesse de cet album, c’est qu’il peut être interprété de différentes façons, suivant les sensibilités de chacun. La nature, la fabrication du pain, la solidarité et l’entraide y sont abordées. A vous de le découvrir…

La Pièce d’or de Rascal et Marius, collection Pastel à l’Ecole Des Loisirs

Une pièce est trouvée par un animal qui se fait une joie de l’offrir à un autre, ce dernier fait de même. Les acteurs sont successivement : une souris, une grenouille, un lapin, une poule et un hibou. Ce dernier décide de la garder. Quel usage va-t-il en faire ? …

Ce conte permet de poser la question du partage…

J’ai lu aussi :

Ti Poucet de Stéphane Servant et d’Ilya Green aux Editions Rue du Monde

Mon petit livre musical d’Elisa Squillace aux Editions Usborne

Bien d’autres surprises vous attendent le mercredi 25 mars à 16 H. et le samedi 28 mars à 10H30. Juste quelques indices pour vous tenir en haleine ! Nous vous invitons nombreux pour découvrir la magie du conte et son univers merveilleux.

acd255017a1078517eb5acccaeb308d7  photo-5-2-

Sylvie

THE BRENDAN VOYAGE, Suite orchestrale pour uilleann pipes, composée par Shaun Davey.

Publié le Mis à jour le

Brendan_Voyage_CouvertureEn 1976, le navigateur Tim Severin part d’Irlande sur un petit bateau de bois recouvert de cuir en direction des Amériques. Il reprend le trajet, pour en vérifier la faisabilité, du voyage de Saint Brendan, moine du VIème siècle, parti accoster au Nouveau-Monde. C’est le prétexte de cette œuvre musicale, qui fut créée en 1980 à la radio-télévision irlandaise.

Shaun Davey a voulu traduire en musique les images fortes du voyage de Brendan. C’est sous la forme d’une « musique à programme » qui mélange thèmes et mélodies traditionnels avec un accompagnement orchestral de facture plus moderne (orchestre classique et batterie) que nous sommes amenés à naviguer à notre tour.

L’instrument « guide » est le Uilleann pipes, la cornemuse irlandaise au son très doux mais au jeu extrêmement difficile. Le compositeur a tenu compte des spécificités particulières de cet instrument pour élaborer sa partition.

Tout au long de l’œuvre, on retrouve des éléments récurrents : le bateau et son équipage (personnifiés par le Uilleann pipes), la mer, le ciel, les aléas et péripéties de la traversée.

Shaun Davey va utiliser un certain nombre de procédés d’écriture musicale pour traduire ce voyage : une écriture très rythmique qui traduit le mouvement, la dynamique et la progression de la navigation mais aussi le vent et la tempête ; des crescendi et decrescendi pour les vagues et la houle ; des notes et cadences suspensives pour exprimer la tension et le danger ; des jeux de timbres et de couleurs orchestrales où l’on percevra le miroitement de l’eau, des glaces, du brouillard. L’orchestre, dans son jeu collectif, laissera une impression d’ampleur, d’espace, de lumière.

Le Uilleann pipes et l’orchestre évoluent tantôt séparément, tantôt ensemble, opposés ou complémentaires, symbolisant autant la lutte des éléments que l’harmonie retrouvée quand les côtes américaines sont enfin atteintes.

Interprété magistralement par Liam O’Flynn, l’un des virtuoses du Uilleann pipes, cette œuvre est une véritable réussite dans le métissage des musiques traditionnelles avec la musique savante occidentale.

Pierre

Un parfum de Saint Patrick

Publié le Mis à jour le

Les trois premiers mois de l’année sont propices à ce que « l’esprit celte » plane au-dessus de nos têtes : tournoi des 6 nations en rugby et fête (arrosée) de Saint Patrick, le saint-patron des irlandais, le 17 mars. Cette journée particulière donne à de nombreuses villes dans le monde des airs de Dublin, Cork ou Limerick… Les musiques celtiques résonnent alors plus fortement à nos oreilles. C’est la raison pour laquelle nous vous offrons un petit panorama aux accents gaéliques.

Originaires bien sûr des pays celtiques (Ecosse, Irlande, île de Man, Cornouailles, Pays de Galles, Bretagne) auxquels il faut ajouter la Galice, ces musiques se sont maintenues extrêmement vivantes à travers les âges. En effet, musiques de tradition orale (non figées par l’écriture), elles ont évolué et se sont transmises en intégrant des éléments externes sans toutefois perdre leur âme. Isolées sur la route des colonisations (pays de « finis terre ») et essaimées par la diaspora, les musiques celtiques sont aujourd’hui jouées partout à travers le monde. Il existe (si si !) des pipe-bands au Japon !

Chaque année depuis 1972, le Festival Interceltique de Lorient rassemble l’ensemble du monde celte pour une semaine de partage musical unique au monde.

Dans le moule folklorique au début du 20è siècle, puis reprises en étendard par les vagues folk et autonomistes des années 70, les musiques celtiques se sont colorées de rock (Alan Stivell), teintées d’electro (Denez Prigent), cinématographiées (Barry Lyndon, Titanic), chorégraphiées (Riverdance), etc.

Ballades nostalgiques, chant de travail, chants de lutte, « pub songs », la voix reste le premier des instruments, le plus à même des transmettre les émotions.

En solo ou en formation étoffée de pipe-band, la cornemuse écossaise (Highland bagpipe) nous transporte directement au bords des lochs, mais il ne faut pas occulter les nombreux autres instruments qui mènent la danse et qui font la fierté des celtes (harpe, flûtes, violons, autres cornemuses, bombardes, bodhran, trejeunn-gaol, …).

Laissez-vous porter sans retenue par les flots et les embruns de ces musiques entraînantes, chaleureuses et conviviales !!

Pierre

Nous aimons vos marque-pages !

Publié le Mis à jour le

Marque-pages

Les trois marque-pages, lauréats du concours organisé à l’occasion du Marché de Noël, sont disponibles à la Médiathèque. Sur le thème du Noël Russe, ces trois superbes signets sont à collectionner.

Merci et félicitations à leurs auteurs : de gauche à droite, Chloé Nourri pour la catégorie jeunesse, Irène Georges pour la catégorie adultes et la famille Berger, pour la catégorie famille.

Pierre Perret à Thiers

Publié le Mis à jour le

Le vendredi 6 février 2015 à 20 heures 30, je suis allée voir le spectacle de Pierre Perret à la salle Espace à Thiers.

Il apparaît sur scène avec beaucoup de simplicité en préparant le public à écouter sa poésie musicale riche en mots argotiques qui donnent une belle couleur à ses textes.

Il nous fait d’abord découvrir quelques chansons de son nouveau répertoire dans un silence respectueux, signe que chacun est attentif aux paroles inédites et aux nouvelles mélodies. Il passe d’une chanson au style léger à des textes très engagés comme « Femmes battues » ou « La Femme grillagée ». A travers ses textes il dénonce toute forme d’oppression et de violence au nom de sa liberté chérie. Pierre Perret ne semble faire aucune concession dans les idées qu’il défend et c’est souvent sur le ton grivois qu’il témoigne de son amour pour le genre humain avec une sensibilité toute particulière pour les femmes.

Il aime faire participer le public pendant le refrain de ses chansons les plus connues : « La cage aux oiseaux », « Le zizi », « Les jolies colonies de vacances », « Au tord-boyaux » et tant d’autres….

Il nous invite à applaudir longuement ses musiciens et ses techniciens qu’il présente un à un avec quelques mots chaleureux et appropriés avec le sens de l’amitié qui le caractérise. C’était une soirée fort sympathique que Pierre Perret nous a offerte pour fêter tout au long de l’année à travers de nombreux galas ses 80 printemps pour le plaisir de toutes les générations.

Martine

Les sites Internet que nous aimons

Publié le Mis à jour le

mes sites favoris Ecouter des livres gratuitement ? C’est possible sur Internet ! Le site Littérature audio propose plus de 4500 textes à télécharger au format mp3.  Ces textes, tombés dans le domaine public, soit soixante-dix ans après la mort de leur auteur, et lus par des « donneurs de voix » bénévoles sont libres de droits.

Pour s’essayer à l’écriture créative, de manière ludique, les éditions Zulma proposent sur leur site quatre ateliers interactifs. Dans un esprit « cadavres exquis », laissez votre imagination suivre les associations et combinaisons de mots parfois inattendues et souvent inspirantes.

Catherine

Rendez-vous surprises à la bibliothèque des enfants

Publié le Mis à jour le

contes jeunesse2Chaque dernier mercredi du mois à 16h (pour toute la famille de 5 à 99 ans) et chaque dernier samedi du mois à 10h30 (pour les enfants de 0 à 4 ans et les adultes qui les accompagnent), vous avez rendez-vous dans l’entrée de la bibliothèque jeunesse…

Les bibliothécaires proposent aux plus jeunes et à leurs familles de venir découvrir, par le biais de la lecture à voix haute, le plaisir du livre, des mots et des images ainsi que les richesses offertes par la bibliothèque des enfants.

L’entrée est libre et gratuite.

Premiers rendez-vous mercredi 25 à 16h et samedi 28 février à 10h30

Frankenstein à écouter, lire ou voir

Publié le Mis à jour le

gallienne-france-interPour découvrir et aimer la lecture à voix haute, écoutez Guillaume Gallienne dire Frankenstein dans l’émission radiophonique « Ça peut pas faire de mal » sur France Inter.

Cette lecture éblouissante de quatre extraits choisis du roman gothique de Mary Shelley fait revivre le « savant fou » Victor Frankenstein et sa célèbre créature… comme si vous y étiez.

Si vous préférez lire le texte intégral, il est librement disponible en ligne. Vous le retrouverez aussi à la Médiathèque sur la liseuse « Histoires à faire peur » ou en version papier dans le recueil Les Savants fous à la cote RSF SAV.

Une interprétation en bande dessinée, scénarisée et illustrée par Marion Mousse, en trois volumes, aux éditions Delcourt, est à emprunter en bibliothèque jeunesse à la cote BDJ FRA F/1-2-3 (pastille orange)

Catherine

Le prix littéraire Classé Premier

Publié le Mis à jour le

_Classe_Premier_2014_-_A3_s

Après 10 ans de « Classé Polar », l’Association des Bibliothécaires du Livradois-Forez organise la première édition du prix littéraire « Classé Premier ». Le thème retenu pour 2015 est – année de transition oblige… –  le premier roman policier !

Vous avez jusqu’au 31 mars pour choisir vos trois titres préférés parmi une sélection de 5 premiers romans adultes, sélectionnés par les bibliothécaires. Les bulletins de participation sont disponibles à la médiathèque.

Bonnes lectures…

L’actualité de l’ABLF est à suivre sur le blog « Le Passeur de mots » : http://www.ablf.fr/

La semaine du numérique

Publié le Mis à jour le

semaine du numérique

La Médiathèque lance sa première Semaine du numérique, du 24 au 28 février.

Cette semaine est avant tout un moment pour découvrir les nouveaux outils d’accès à la culture : Internet dans sa richesse documentaire, catalogue en ligne, liseuses… Les activités proposées sont ouvertes à tous, des plus jeunes aux plus âgés, vrais débutants ou amateurs autodidactes.

Au programme :

Lancement officiel du blog de la médiathèque
Le catalogue en ligne de la médiathèque : comment faire une recherche ? Quelques sites coup-de-cœur des bibliothécaires
Mardi 24 février à 18h, bibliothèque des adultes, entrée libre et gratuite

Découvertes des livres numériques
Qu’est-ce qu’un livre numérique ? Pourquoi certains livres numériques sont libres de droits et gratuits ? Où trouver des livres à télécharger ? Comment lire sur une liseuse de la médiathèque ?
Mercredi 25 février à 19h, bibliothèque des adultes, entrée libre et gratuite

Atelier jeunesse : Créer un jeu des 7 familles
Construire soi-même son jeu des 7 familles avec ses propres avatars créés en ligne.
L’atelier numérique sera suivi d’une partie de jeu des 7 familles avec les parents, grands-parents…
Samedi 28 février de 14h à 17h, bibliothèque des adultes, enfants à partir de 8 ans, participation gratuite, le nombre de places étant limité il est nécessaire de s’inscrire