Vente de livres usagés

Image Publié le Mis à jour le

affiche vente

Publicités

Le Crime du comte Neville

Publié le Mis à jour le

Et oui ! Il fallait bien qu’il y ait au moins une personne dans cette médiathèque qui soit fan invétéré de cette folle aux allures de noblesse ! Sans quoi, la médiathèque n’en est plus une !

crime du comte neville

Pour cette rentrée littéraire la baronne Nothomb endosse son gilet d’investigation avec son nouveau « bébé » le Crime du comte Néville : pas pour retrouver le potentiel meurtrier d’un crime commis, non non non ce serait bien trop simple, mais pour retrouver la future victime d’un crime rendu inéluctable par le destin…

Je suis toujours terrifiée par les prophéties parce que j’y crois. Le héros de mon nouveau roman – qui fait explicitement référence à Wilde -, « Le Crime du compte Neville », me ressemble d’ailleurs beaucoup sur ce sujet, et va en faire les frais. Pauvre de lui… » A. Nothomb, extrait du magazine littéraire Lire.

Le comte Neville au bord de la faillite se voit contraint de vendre son merveilleux château. Pour clore le chapitre une bonne fois pour toute, il décide d’organiser pour la dernière fois le meilleur des évènements mondains : une garden-party. Cependant, sa fille Sérieuse « fugue » et elle est retrouvée par une voyante. Cette dernière touche deux mots au comte qui ne prend pas en considération « les ressentis » de sa fille… Et entre deux phrases moralisatrices, Madame Portenduère (la voyante) prévoit un meurtre commis par le comte et, cerise sur le gâteau, le jour de la garden-party. Une prédiction qui ne tombe pas dans l’oreille d’une sourde, Sérieuse profite de la situation pour convaincre son perd de la tuer, rien de plus normal :).

Vous l’aurez deviné, ce nouveau roman est composé de tous les ingrédients nécessaires qui caractérisent un roman purement nothombien. L’art du dialogue est bien là, on assiste à un ping-pong dialectique entre le père et la fille à la fois léger et profond, duquel Sérieuse en sortira toujours vainqueur, la trame burlesque et l’absurdité comme fil d’Ariane dans l’art et la manière de l’auteure, des prénoms à coucher dehors bref, si vous avez aimé la réadaptation de Barbe bleue alors vous serez servis par ce roman avec comme trame de fond la nouvelle d’Oscar Wilde, Le Crime de Lord Arthur Savile (disponible sur la liseuse : c’est un peu court ! Nouvelles).

Le Crime du comte Neville est disponible à la bibliothèque des adultes.

Kévin

Le bonheur se savoure à chaque instant

Publié le Mis à jour le

delerm

Le Philippe Delerm de La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules est de retour et poursuit sa quête des petits bonheurs.

Rappelez-vous : en une trentaine de textes brefs au fort pouvoir évocateur, l’auteur nous remémorait le plaisir de la cueillette des mûres, la contemplation émerveillée des images d’un kaléidoscope, la sensation si particulière et si subtile de l’écosseur de petits pois, l’affolement de nos glandes salivaires à la rencontre de l’odeur beurrée des croissants chauds…

Avec Les eaux troubles du mojito et autres belles raisons d’habiter sur Terre, vous gouterez aux plaisirs ambigus du mojito, vous aimerez vous faire surprendre par une averse, contemplerez avec attendrissement un enfant qui apprend à lire en bougeant imperceptiblement les lèvres, prolongerez un après-midi sur la plage…

Et si vous manquez de « technique » pour profiter de ces plaisirs minuscules immenses, jetez-vous sur la revue Flow !

Créé il y a cinq ans par deux néerlandaises, Flow est un magazine plein de découvertes et de suggestions, qui ne fait pas la leçon et ne donne pas mauvaise conscience… Dans Flow, il est question d’idées qui transmettent une nouvelle perspective sur la vie, de psychologie positive, de créativité, de pleine conscience, de la beauté des choses imparfaites. Le concept a rencontré beaucoup de succès : Flow a été élu le meilleur magazine de l’année 2014 en Hollande. Le magazine a débarqué en France en début d’année, et votre médiathèque préférée s’y est immédiatement abonnée !

Aimerez-vous Flow autant que nous l’aimons?

Catherine

Lectures nipponnes

Publié le Mis à jour le

Japon 3

Jusqu’au 3 janvier, le Musée de la Coutellerie vous propose une superbe exposition « Japon, des armes blanches aux couteaux de cuisine », accompagnée d’un riche programme d’animations.

La Médiathèque s’associe triplement à cet évènement :

  • Une sélection de livres sur le Japon est actuellement disponible au prêt en bibliothèque des adultes
  • Notre concours annuel de marque-pages a pour thème… le Japon. Vous pouvez participer jusqu’au 2 décembre.
  • Lors du Marché de Noël, seront proposées des lectures à haute voix pour les grands et lectures musicales pour les petits, en partenariat avec le Conservatoire Georges Guillot : une occasion de découvrir ou redécouvrir littérature et contes nippons.

Catherine

Loup y es-tu ?

Publié le Mis à jour le

Le loup, parfois surnommé « grand méchant loup », est un personnage traditionnel des contes. Caché dans les sombres profondeurs de la forêt, il terrorise les plus faibles, avant des les dévorer tout crus. Ses proies préférés ? Enfants égarés, grands-mères affaiblies, animaux tendres et dodus : pensons au Petit Chaperon rouge, aux Trois petits cochons ou aux Sept biquets 

De nos jours, dans la littérature jeunesse, le personnage du loup est démythifié, probablement parce qu’il est bien moins présent qu’autrefois dans le milieu naturel…. Désormais pensionnaire des zoos, il est souvent dans les livres tourné en ridicule. Il sert aussi parfois à changer le regard sur l’autre.

Voici trois albums coup-de-cœur, qui font la part belle à ce « nouveau loup » :

51wt2gzTG1L._SX363_BO1,204,203,200_.

Il fait nuit. Il a neigé. Deux loups blancs marchent côte à côte. Soudain un gémissement. Une bête blessée. Une proie potentielle. Leur pas s’accélère, le suspens monte.

Que vont-ils découvrir ?

Ce très bel album joue sur nos apriori : deux loups, visiblement en chasse, ne peuvent qu’être dangereux.

Et si la plus grande découverte de cette histoire, c’était nous qui la faisions ?

Dans le silence de la nuit, de Antonio Ventura

.

Ze-vais-te-manzer.

Quand un loup naïf souffre d’un défaut d’élocution (un zozotement dû à un superbe cheveu sur la langue), il ne fait plus peur à personne. Et ses gibiers potentiels de se jouer de lui. Mais quand il tombe sur plus gros et plus féroce que lui, il devient à son tour le gibier…

Dans cette histoire hilarante, il pourrait bien perdre plus que son cheveu…

Ze vais te manzer, de Jean-Marc Derouen

.

.

..

9782081626744.

Grand-Loup vit seul, au pied de son arbre. Un jour arrive un autre loup. Grand-Loup l’accueille avec méfiance. Mais quand son visiteur disparaît, Grand-Loup s’inquiète et ressent soudain le vide et la solitude à laquelle il était pourtant habitué. Petit-Loup reviendra t-il ?

Une jolie fable sur l’acceptation de l’autre et sur le besoin d’autrui. Amitié ou amour, peu importe, pourvu qu’on ne soit plus seul…

Grand Loup et Petit Loup, de Nadine Brun-Cosme

.

.

Savez-vous que vous pouvez faire une recherche thématique sur le catalogue de la bibliothèque jeunesse ?

Rendez-vous sur le catalogue en ligne : http://catalogue-media.thiers.fr/

catalogue

1 : dans la rubrique « sujet », écrivez « loup » (le mot, quel qu’il soit, doit toujours être écrit au singulier)

2 : cliquez sur l’œil pour lancer la recherche et visualiser le résultat

3: ouvrez la liste des sous-thèmes en cliquant sur le +

4 : cliquez sur le sous-thème qui vous intéresse, vous accédez à la liste des titres disponibles à la Médiathèque

Bonnes recherches !

Promenons-nous dans les bois…

Catherine

Attention toxique !

Publié le Mis à jour le

Il est des personnages dont on se délecte de les croiser en littérature, mais qu’on préfèrerait ne pas connaître dans la vraie vie.

Hannes et Benoît sont de ceux-ci. Qu’ont-ils en commun ? Ce sont des hommes, dont, un jour une femme est « tombée » amoureuse. Tomber, comme « tomber dans un piège », « tomber sous l’emprise » d’hommes pervers, malades, dérangés, pour qui l’amour s’apparente au cannibalisme et n’a d’autre but que la destruction de l’autre.

glattauerSe faire marcher sur les pieds dans un supermarché peut être le début d’une rencontre prometteuse, surtout si l’incident est suivi d’un échange de regards, de sourires, surtout s’il déclare très vite sa flamme, passe son temps à « croiser sa route par hasard », à lui offrir des fleurs, et lui avouer qu’il a « une extraordinaire, une gigantesque, une époustouflante capacité à aimer ». Mais quand il commence aussi à faire du charme à l’entourage de la jeune femme, et que celle-ci n’est finalement pas si sûre de ses sentiments pour ce type qui envahit son espace vital, la promesse d’une histoire d’amour se transforme en cauchemar.
A toi pour l’éternité, Daniel Glattauer (R GLA)

.

.

homme dangereux

Une œillade, un bon mot, une critique élogieuse du film de la narratrice, et il la tient sous sa coupe. Il en fait son jouet, lui parle comme il veut et quand il veut, l’assaille de textos, lui fixe des rendez-vous baroques, l’humilie, la déprécie, lui enjoint de quitter son mari, méprise sa famille et son mode de vie… Mais le charme vénéneux de l’écrivain-journaliste est plus fort que tout. Mille fois, elle jure de se détacher de lui, et autant de fois elle y renonce. Elle gâche sa vie, se sépare de son mari, se rend littéralement malade, mais poursuit sa dérive.
Un homme dangereux, Emilie Frèche (R FRE)

.

.

Et si vous avez la malchance de croiser la route de l’un de ces personnages dans la vraie vie, lisez La Manipulation affective dans le couple : faire face à un pervers narcissique, par Pascale Chapaux-Morelli et Pascal Couderc (rayon psychologie, cote 155.6 CHA) ou Je résiste aux personnalités toxiques : (et autres casse-pieds), par Christophe André & Muzo (rayon psychologie, cote 158.2 AND)

Catherine

Rentrée littéraire, cru 2015

Publié le Mis à jour le

Septembre est en littérature le mois qui compte, celui du rendez-vous à ne pas rater, celui où auteurs et éditeurs se donnent pour mission de séduire leur public : vous, nous ! La perspective des grands prix littéraires et la course aux récompenses n’est pas loin, et les enjeux économiques importants. Et les enjeux littéraires ? Quels sont les romans qui marqueront durablement la scène, voire l’histoire de la littérature ?

Cette année, pas moins de 589 romans viennent de paraître, dont 393 romans français et 196 romans étrangers. Impossible de tous les lire. Impensable de tous les acheter.

Pour vous, nous avons choisi :

rentrée litt

Ces livres sont au rayon nouveauté de la bibliothèque des adultes dès aujourd’hui.

Tout au long de l’automne, retrouvez sur le blog nos critiques et impressions de lectures…

Catherine