Mes lectures de juillet

Publié le Mis à jour le

Katarina-Mazetti-Les-larmes-de-Tarzan

Plutôt des relectures, en fait, chose que je fais pourtant rarement :

Les Larmes de Tarzan, Katarina Mazetti

Elle Mariana «Tarzan », lui Janne… Une histoire d’amour déjantée entre deux êtres que tout oppose : la spécialité de l’auteur,  qui nous avait offert l’inoubliable Mec de la tombe d’à côté. Sans édulcorer l’attrait du sexe, ni les difficultés d’une mère qui se bat seule contre une grande pauvreté, ou la vacuité de la vie d’un homme trop riche, mais toujours avec son redoutable humour, Katarina Mazetti nous offre un nouveau couple loufoque et improbable… donc évident.

.

.

9782253076926-T La Femelle de l’espèce, Andrea Japp

Les Magnani : Toni, garagiste, Sarah, mère au foyer et leur fille Sophia, 12 ans, forment une famille unie, aisée et sans histoires.

Un soir, Sophia ne rentre pas de l’école. La police, qu’on évite généralement de solliciter dans ce quartier italien tranquille de Boston ou on règle ses affaires sans son aide,  dit qu’il faut patienter, qu’on cherche. Toni, le père, dit qu’il faut patienter, qu’on cherche. Sarah, elle, n’a aucune intention de patienter. C’est donc elle qui va chercher, et compte bien trouver. Parce qu’elle est la femelle de l’espèce, et qu’on ne  touche pas à son petit, le chasseur a eu tort de l’oublier.

Deux portraits de femmes, aussi fortes que fragiles…

Tiens, à propos de femmes, si j’allais lire Causette, maintenant ?

Danielle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s