Paysages : expositions

Publié le Mis à jour le

Durant tout le mois de mai, deux expositions prêtées par le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme sont visibles à la Médiathèque. Sur le thème du paysage, pour préparer Thiers à la page.

visuel_du_pays_au_paysagev4

Le mot paysage n’apparaît en occident qu’au XVe siècle, en même temps que la notion elle-même dans le vocabulaire de la peinture. Il désigne aussi bien une portion de pays qui s’offre au regard que sa représentation en « image ». Ce sont les peintres italiens et flamands de la Renaissance qui ont codifié la manière de figurer le paysage dans les lois de la perspective : organisation des différents plans, rapport au ciel et à l’horizon… Aujourd’hui le paysage reste toujours une affaire de regard, mais s’ajoute à la contemplation une dynamique spatiale nourrie de communication, de circulation et d’échanges.

S’appuyant sur des exemples divers, l’exposition montre comment le paysage répond à ce besoin de partage. Pour les uns, c’est un mille feuilles patrimonial où s’empilent des couches d’histoire repérables dans la trace d’anciennes terrasses, dans l’empreinte d’un parcellaire effacé ou la présence d’une ruine. Pour d’autres, c’est un espace qu’on peut démultiplier à l’infini en y introduisant de nouvelles composantes comme les sons, les odeurs, la lumière… donnant libre cours aux sensibilités, aux aspirations ou à la création contemporaine.

arton307

« Le carnet de voyage est un art métis. C’est tout à la fois un journal intime, un recueil de souvenirs et un livre d’artiste, un assemblage très libre de mots et d’images : croquis, photographies, collages… Le carnet de voyage raconte un voyage réel ou imaginaire, lointain ou immobile »

L’ambition du carnet de voyage c’est d’associer de belles images à un beau texte pour raconter l’expérience intime d’une rencontre avec …le différent, l’insolite, le poétique, mais aussi la violence, la cruauté ou la douleur… De pays en continents, l’aventure humaine se dessine sous le regard de voyageurs pas comme les autres. Envie de partager une expérience, témoignage sur des rencontres improbables, les carnettistes nous dévoilent des mondes à part, qu’ils réinventent à coup de cœur et de crayons pour dire le bonheur ou la misère, la fierté ou la honte, le désespoir, la colère ou l’espérance…

A voir à la Médiathèque de Thiers, espaces adulte et jeunesse, jusqu’au 26 mai

et à la salle des Ursulines le samedi 28 mai de 10h à 20h

                                      affiche talp com 2   logo 63

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s