Juliette : l’hommage

Publié le Mis à jour le

juliette_greco_12

Jeudi 25 février 2016, Châtel-Guyon, un théâtre au charme sobre mais certain, environ 400 personnes et, quand le noir se fait, quelques notes de piano et d’accordéon résonnent dans la salle. Puis, des coulisses, elle apparaît, celle que tout le monde attend.

Juliette Gréco, drapée dans sa robe noire, avance vers le micro sur le devant de la scène. Elle ne le quittera qu’une heure et quart plus tard.

Cette étape auvergnate de la tournée d’adieu(x) de cette très très grande dame de la chanson française sera l’occasion de réentendre parmi les plus beaux et les plus célèbres titres de son répertoire : Si tu t’imagines, Jolie môme, Déshabillez-moi…

Jean-Louis Matinier à l’accordéon et Gérard Jouannest, dont les mains agiles sautillent encore allègrement sur le clavier de son piano, ont apporté à Juliette Gréco un soutien musical épuré, discret et solide sur lequel le chant a pu s’appuyer. Les longues années de concerts et de tournées qui unissent JG & GJ assoient une confiance et une assurance qui allègent le récital : chacun sait pouvoir compter sur la complicité de l’autre.

La voix chaude et suave, encore puissante, dans ce timbre médium-grave si caractéristique, porte haut les mots de ces auteurs que Juliette Gréco a décidé de nous offrir : Jacques Brel, Léo Ferré, Serge Gainsbourg, Jean-Claude Carrière, entre autres.

L’interprétation est toujours aussi vivante, présente et affirmée. Proche de l’injonction, mêlant le parlé-chanté aux envolées plus lyriques, Juliette Gréco marque de son élégance cette chanson française exigeante, aux textes ciselés et poétiques.

Amsterdam, Ces gens-là, Les Vieux, Bruxelles, J’arrive, Avec le temps, Paris canaille, Il n’y a plus d’après, Le Contre-ecclésiaste…, ce récital de Juliette Gréco s’est clôt sur un titre de Christophe Miossec : Merci.

Une façon douce de saluer le public présent ce soir-là, comme celui qui l’accompagne depuis plus de 60 ans.

Un bel hommage à la relève contemporaine de la chanson française par l’une de ses interprètes la plus séduisante et la plus raffinée.

Pierre.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s