Attention toxique !

Publié le Mis à jour le

Il est des personnages dont on se délecte de les croiser en littérature, mais qu’on préfèrerait ne pas connaître dans la vraie vie.

Hannes et Benoît sont de ceux-ci. Qu’ont-ils en commun ? Ce sont des hommes, dont, un jour une femme est « tombée » amoureuse. Tomber, comme « tomber dans un piège », « tomber sous l’emprise » d’hommes pervers, malades, dérangés, pour qui l’amour s’apparente au cannibalisme et n’a d’autre but que la destruction de l’autre.

glattauerSe faire marcher sur les pieds dans un supermarché peut être le début d’une rencontre prometteuse, surtout si l’incident est suivi d’un échange de regards, de sourires, surtout s’il déclare très vite sa flamme, passe son temps à « croiser sa route par hasard », à lui offrir des fleurs, et lui avouer qu’il a « une extraordinaire, une gigantesque, une époustouflante capacité à aimer ». Mais quand il commence aussi à faire du charme à l’entourage de la jeune femme, et que celle-ci n’est finalement pas si sûre de ses sentiments pour ce type qui envahit son espace vital, la promesse d’une histoire d’amour se transforme en cauchemar.
A toi pour l’éternité, Daniel Glattauer (R GLA)

.

.

homme dangereux

Une œillade, un bon mot, une critique élogieuse du film de la narratrice, et il la tient sous sa coupe. Il en fait son jouet, lui parle comme il veut et quand il veut, l’assaille de textos, lui fixe des rendez-vous baroques, l’humilie, la déprécie, lui enjoint de quitter son mari, méprise sa famille et son mode de vie… Mais le charme vénéneux de l’écrivain-journaliste est plus fort que tout. Mille fois, elle jure de se détacher de lui, et autant de fois elle y renonce. Elle gâche sa vie, se sépare de son mari, se rend littéralement malade, mais poursuit sa dérive.
Un homme dangereux, Emilie Frèche (R FRE)

.

.

Et si vous avez la malchance de croiser la route de l’un de ces personnages dans la vraie vie, lisez La Manipulation affective dans le couple : faire face à un pervers narcissique, par Pascale Chapaux-Morelli et Pascal Couderc (rayon psychologie, cote 155.6 CHA) ou Je résiste aux personnalités toxiques : (et autres casse-pieds), par Christophe André & Muzo (rayon psychologie, cote 158.2 AND)

Catherine

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s