Une seconde en plus

Publié le Mis à jour le

secondeUne journée normale dure 86 400 secondes. Ce mardi 30 juin durera une seconde de plus. Cette curiosité scientifique s’explique par une rotation irrégulière de la Terre : attirée par la lune et le soleil, la planète ralentit sa rotation et se désaccorde du temps humain. L’ajout de cette « seconde intercalaire » a pour but de réconcilier deux échelles de temps, celle du Temps universel (TU) basé sur la rotation de la Terre et sa position par rapport aux astres, et le Temps atomique international (TAI), défini depuis 1971 à partir du parc mondial d’horloges atomiques.

Voilà pour l’aspect scientifique.

Que faire de cette seconde en plus ? Pour la plupart d’entre nous, elle passera inaperçu. Car une seconde c’est peu. Et ça peut être beaucoup. Une seconde suffit pour ressentir le début d’une émotion esthétique face à une œuvre d’art. Une seconde, c’est le temps nécessaire pour sourire à la lecture d’une phrase qu’on aurait aimé écrire et qu’on a envie de ne pas oublier. Une seconde pour se laisser transporter à l’écoute d’un accord de notes particulièrement harmonieux. Une seconde pour être étonné, séduit, bouleversé. Une seconde pour s’échapper de ce monde et ouvrir la porte d’un des mondes infinis offerts par l’Art sous toutes ses formes.

Profitons de cette « intercalaire ». Et pourquoi ne pas vivre comme si chaque seconde était « une seconde en plus » ?

Catherine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s