A comme …

Publié le Mis à jour le

la-lettre-ecarlate-69163212

« Sur le corsage de sa robe, en belle étoffe écarlate et tout entourée des arabesques fantastiques d’une broderie au fil d’or, apparut la lettre A. »

Hester Prynne est condamnée à exhiber cette lettre écarlate, signe d’infamie, debout sur l’estrade du pilori à la vue de tous, sous le poids solennel d’un millier de regards curieux, désapprobateurs, puritains de la Nouvelle-Angleterre du 17ème siècle. A porter ensuite cette lettre jusqu’à la fin de sa vie, et après sa mort gravée sur sa tombe. Son complice, dont personne ne connaît le secret et qui a échappé à la justice des hommes, porte quant à lui une identique lettre brulante à même sa peau, comme marqué au fer de sa conscience. A comme…

lettre ecarlateA cette époque et en ce lieu, on ne plaisante pas avec le châtiment. Quelques années plus tard, dans la toute proche localité de Salem, au terme d’une chasse aux sorcières effrayante, on pendra vingt-cinq hommes et femmes soupçonnés d’avoir pactisé avec le diable. Ou comment le rigorisme moral et le fondamentalisme religieux, intégriste et sectaire, mènent à l’hystérie collective. Un thème on ne peut plus intemporel…

L’histoire de cette Lettre écarlate, écrite en 1850 par Nathaniel Hawthorne a inspiré plusieurs adaptations cinématographiques plus ou moins fidèles ou métaphoriques, mièvres ou démonstratives, jusqu’à la romancière américaine Hillary Jordan, qui en donne en 2011 une réécriture sur le mode de l’anticipation et de la science-fiction (Ecarlate, éditions Belfond).

« Les classiques sont des livres qui exercent une influence particulière aussi bien en s’imposant comme inoubliables qu’en se dissimulant dans les replis de la mémoire par assimilation à l’inconscient collectif ou individuel. » Italo Calvino

Les deux romans sont à la Médiathèque : à vous de juger…

Et pour la plaisir des yeux, une œuvre d’art textile d’Olivia Ferrand rendant hommage à Hawthorne (exposition collective conçue par la Fraction Armée Révolutionnaire du Tricot , « La lettre écarlate », 2013, Villeurbanne) :

85096561_o

Catherine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s