Un parfum de Saint Patrick

Publié le Mis à jour le

Les trois premiers mois de l’année sont propices à ce que « l’esprit celte » plane au-dessus de nos têtes : tournoi des 6 nations en rugby et fête (arrosée) de Saint Patrick, le saint-patron des irlandais, le 17 mars. Cette journée particulière donne à de nombreuses villes dans le monde des airs de Dublin, Cork ou Limerick… Les musiques celtiques résonnent alors plus fortement à nos oreilles. C’est la raison pour laquelle nous vous offrons un petit panorama aux accents gaéliques.

Originaires bien sûr des pays celtiques (Ecosse, Irlande, île de Man, Cornouailles, Pays de Galles, Bretagne) auxquels il faut ajouter la Galice, ces musiques se sont maintenues extrêmement vivantes à travers les âges. En effet, musiques de tradition orale (non figées par l’écriture), elles ont évolué et se sont transmises en intégrant des éléments externes sans toutefois perdre leur âme. Isolées sur la route des colonisations (pays de « finis terre ») et essaimées par la diaspora, les musiques celtiques sont aujourd’hui jouées partout à travers le monde. Il existe (si si !) des pipe-bands au Japon !

Chaque année depuis 1972, le Festival Interceltique de Lorient rassemble l’ensemble du monde celte pour une semaine de partage musical unique au monde.

Dans le moule folklorique au début du 20è siècle, puis reprises en étendard par les vagues folk et autonomistes des années 70, les musiques celtiques se sont colorées de rock (Alan Stivell), teintées d’electro (Denez Prigent), cinématographiées (Barry Lyndon, Titanic), chorégraphiées (Riverdance), etc.

Ballades nostalgiques, chant de travail, chants de lutte, « pub songs », la voix reste le premier des instruments, le plus à même des transmettre les émotions.

En solo ou en formation étoffée de pipe-band, la cornemuse écossaise (Highland bagpipe) nous transporte directement au bords des lochs, mais il ne faut pas occulter les nombreux autres instruments qui mènent la danse et qui font la fierté des celtes (harpe, flûtes, violons, autres cornemuses, bombardes, bodhran, trejeunn-gaol, …).

Laissez-vous porter sans retenue par les flots et les embruns de ces musiques entraînantes, chaleureuses et conviviales !!

Pierre

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s