Amélie Nothomb, aux sources de sa vie

Publié le Mis à jour le

tubesUn bébé qui n’était rien d’autre qu’un tube, « un tube digestif inerte et végétatif dont les activités se bornent à ses besoins primaires ». Voilà comment est considérée Amélie par son entourage lors de ses deux premières années de vie dans son roman autobiographique Métaphysique des tubes. Une vie passive à l’origine de la réflexion sur Dieu, et de tout ce qui entoure Amélie avec ses yeux et sa logique d’enfant. Un roman égocentrique voire narcissique tournant majoritairement sur le « moi, je » cependant narré avec beaucoup d’humour sans altérer une qualité d’écriture exceptionnelle, avec son vocabulaire riche et ses phrases finement tissées. Un roman léger et agréable à lire.

Kévin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s